M le magazine du Monde

M le magazine du Monde
04/05/1012
par Lili Barbery-Coulon
Naturalisés et au goût du jour

“Lors du vernissage des “Cires botaniques” de l’artiste plasticien Louis de Torhout chez Deyrolle, un potiron en trois dimensions a captivé l’attention. Exacte réplique du cucurbitacée vendu chez le primeur, le légume en cire d’abeille donne soudainement envie de le photographier sous toutes les coutures.”
xxx


ELLEdecorationELLE décoration
N°136
par Marie-Claire Blanckaert
Louis de Torhout Faussaire de la cire

“… Les jardins botaniques et les musées d’histoire naturelle de toute l’Europe sont devenus ses meilleurs clients même si les particuliers s’arrachent aujourd’hui ses pièces uniques. Louis de Torhout est bien un étrange explorateur qui traverse le temps avec patience et une merveilleuse habilité.”
xxx


MaisonFrancaise
MAISON FRANÇAISE
N°18 – Hors série
par Mathide Trébucq
Le maître du vrai

“… Ainsi en entrant dans l’antre de l’artiste, le visiteur est soumis à une troublante expérience. Le regard tourbillone sur les mandarines, aubergines, kiwis, potirons et autres étranges spécimens. Il faut tendre la main, palper et carresser pour faire la part des choses. Au pays du faux si beau, seule la peau sait distinguer le vrai.”
xxx


JoyceJOYCE
N°97
par Bruno Dalla
Tradado de botánica vivrero de ideas

“… Según el refrán no hay más cera que la que arde, prenderle fuego al trabajo de Louis de Torhout seriá provocar un incendio devastator.”
xxx


JardinsJARDINS – passion décoration
N°35
par Mathide Trébucq
Copies conformes

“… les musées et botanistes exigeants ne s’y trompe pas.Le jardin botanique de le ville de Nancy, […] vient ainsi de lui commander toute une série de mandarines, bergamotes et autres kumquats. Peaufinant jusqu’au moindre détail, il ajoute même une feuille stabilisée à un citron, de légères fibres de coco sur le bout d’une banane ou d’aériennes mousses vertes pour imiter le duvet d’un kiwi.”

IMG_4148presse